Tribune publiée le 10 mars 2017 par :

De nombreuses start-ups qui réussissent et grandissent perdent de leur agilité et de leur autonomie en mettant en place un système pyramidal classique au fur et à mesure que leurs effectifs croissent.

Certaines start-ups choisissent au contraire un modèle d’organisation différent, l’holacracy, un modèle où le « chef » abdique ses pouvoirs, où chacun est responsable et autonome, parfaitement au fait des objectifs qui sont ceux de l’organisation

Rendu visible entre autres par Zappos, basé sur une vision « horizontale » de l’organisation et la mise en place de processus clairs et structurant, connus de tous (holacracy, tiré du grec holons, « le tout »), l’holacracy rend chacun au sein de l’organisation libre de s’exprimer et d’exprimer son potentiel et ses envies.

Quels avantages pour la start-up? Une grande entreprise peut-elle également appliquer ces organisations? Accéder à cette tribune sur Maddyness pour en savoir plus

7 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*